Page   de 

 
Les clients se léchant les doigts et te remettent leur 20$ plein de bave...

BEURK !!!!

Source : ConnerieQc.ca

Le «Black Friday»... toujours le moment de rappeler des moments glorieux de la nature humaine!

Pour en savoir plus

Source: Hufftington Post Québec sur Facebook

''Moé, j'veux parler au gérant !!!''

Phrase classique qu'un employé est susceptible d'entendre quand il a maille à partir avec un client malcomode.

Source : ConnerieQc.ca

Quand un client vous parle à 2 cm du visage et qu'il que son haleine pue la fosse à purin

Source : ConnerieQc.ca

L'autre jour j'ai été à la pharmacie me chercher des Advil pour calmer mes maux de tête. Arrivé là-bas j'entends une drôle de conversation entre une jeune fille environ 16-17 ans avec la caissière une dame assez âgée. La jeune femme voulait acheter des condoms et tout à coup la vieille madame lui a gueulé dessus que c'est inacceptable qu'à cet âge qu'elle achète des condoms. Par la suite elle lui a fait la morale comme de quoi qu'elle devrait aller à l'église et demander le pardon du curé. J'étais paralysé par cette scène tellement que j'ai rien pu dire. La jeune fille bouleversée est partit bouleversée. Je me sens mal car j'aurais aimé dire quelque chose mais j'ai été pris de surprise. Je vais sûrement aller en parler au gérant de cette histoire que je trouve inacceptable.

De : Spotted : Service à la clientèle sur Facebook

15 personnes qui ne devraient pas avoir le droit d’entrer dans les magasins.. 

... et aussi qui ne devraient pas avoir le droit de sortir de chez-elles.

Un gamin fout le bordel dans un Dollarama, ce qu’il a fait du magasin est complètement fou!

Mai où étaient les parents de ce Diable de Tasmanie humain ?

S'imaginaient-ils que mettre un enfant au monde ne vient pas avec le manuel d'Instruction ou service à la clientèle..

Source : Ayoye sur Facebook

également mentionné dans :Discutables --- Incompétence --- Parents vs enfants.

Une capture d'écran d'une présentation Power Point montrant la déchéance humaine à son meilleur.
« Ça me console presque de voir que les pots de jus sont écrits en chinois ou japonais… On ne risque pas de le (la?) croiser au Provigo!  »
Pierre Paquette sur Facebook

Mme Michelin fait ses achats !!!

Il devrait y avoir une loi empêchant ces gens de sortir de chez-eux.

Et dire que ça vote !!!!

Mon Dieu !!!!

Ce comportement est-il véridique ou c'est de la comédie ?
Présenter un chèque libellé ainsi pour payer un achat, et montrer au commis que l'on est plus instruit que lui.
Les hommes et les femmes niais qui se ramassent à deux dans l'espace des cabines des dames des boutiques féminines y incluant les lingeries, au mépris de la pudeur et du respect des autres femmes qui veulent essayer des vêtements et se voir dans le miroir alors que les cabines n'en ont pas afin que les vendeuses puissent vous faire leur baratin du «ça vous fait bien madame!». ÇA c'est intolérable!!!!!! Les boutiques Sirens est championne là-dedans...
Des clients un peu trop à l’aise à la librairie Indigo du Centre-Ville.

Source : Fail QC

Une dame magasine une poussette et demande si elle peut l'échanger si son CHIEN n'aime pas. J'habite en bordure de Westmount.

Mélissa K.Saulnier sur Twitter

Chez Dollarama à la Place Longueuil, je me suis amusé à changer à des heures différentes les cadrants réglés à 10:10.
Toujours étonne de voir les femmes dans la section des sous-vêtements pour hommes, magasiner et passer des commentaires ridicules et emmerdants! Mêlez vous donc de vos affaires...!

Stéphane Gendron, maire de Huntington, sur Facebook

Visite à la beignerie du coin. Brioche infecte et vieux couple qui passe son temps à parler de pension de vieillesse. Expérience désagréable.

Dominic Samoisette sur Facebook

Les dames (surtout) effectuant leurs achats en chemise de nuit.

Fini le shopping en pyjama ou en nuisette au Pays de Galles. Lassée de voir défiler des clients au style débrayé, la chaîne de supermarché Tesco a interdit l’entrée de son magasin de Cardiff aux personnes ne portant pas de chaussures ou étant encore en pyjama, relate le Guardian. «Les jeans et les survêtements sont bien sûr plus que les bienvenus»

Suite de l'article sur le blogue "Chemises de Nuit"

Une histoire pour le Panthéon...Vu en magasinant chez Sirens à Place Laurier aujourd'hui: quand la réalité dépasse toutes les caricatures....Oubliez les Bougons, Bob-Elvis Gratton et autres Lavigueur qui déménagent... Imaginez une grande femme de quelque 5pi10 (1m 70), aux très longs cheveux raides (ostensiblement) teints blonds, très maquillée, vêtue d'un mini soutien-gorge semi-transparent turquoise laissant voir la quasi-totalité de deux gros seins en forme de poires et d'une salopette (oui! Pas un jumper, une salopette de travail avec des bretelles de deux pouces de large) courte blanche, rien d'autre, à part les talons aiguilles de fer blancs d'environ 3.5 po de haut...La dame s'exprime à la manière Michèle Richard hors caméra, avec une voix très forte et une façon et des expressions on ne peut plus communes et vulgaires, interpellant les vendeuses pour en avoir au moins deux à son service exclusif et commentant la manière dont lui «vont» les vêtements avec force détails. Elle interpelle un homme en l'appelant sans cesse «toé heille mon chum» en l'enlaçant et lui faisant porter ses paquets et leur petite fille de 3 ans, nommée probablement d'après un soap-opéra américain d'après-midi Britannie (l'orthographe francisée est volontaire pour exprimer la prononciation). Monsieur mesure environ 5pi 8 (1m 65) et est vêtu dans le plus pur style farmer d'une chemise à carreaux entrouverte sur son poitrail, d'un jean à la taille mal placée et des garnottes d'usage. Il parle aussi fort que Madame avec une transposition stupéfiante de l'accent redneck texan, bien adapté au joual québécois. Pendant que Madame essaie des vêtements (je n'ai pas vu lesquels assez pour en faire descriptions, Monsieur soulève Brittanie au dessus de la porte de la cabine afin qu'elle puisse voir sa maman se changer...Faut dire qu'elle n'a rien vu de plus aujourd'hui dans cette cabine que ce qu'elle voit sans doute quotidiennement de sa maman en public, la pauvre petite....Ouf!

A.B, Lévis

Au Dollorama, le 3 mars 09, il y avait un homme à la caisse qui attendait de payer un gratte-dos. Il l'utilisait en attendant, l'ayant passé par la nuque dans sa chemise «carreautée» laissée hors de son pantalon et se grattait vigoureusement de haut en bas jusqu'au fessier, dans son pantalon.

AB, Lévis

Le client motocycliste attendant sagement ses ordonances à une pharmacie Jean Coutu avec son casque protecteur sur la tête.

A-t-il peur qu'on le reconnaisse ou se fait-il passer pour un autre ??????

Un homme célibataire endurçi qui achète des Kotex (serviettes sanitaires) chez Jean Coutu parce qu'il recevra 5 Air Miles en prime pour son achat.

Une cliente qui entre à 20:55 dans un magasin fermant à 21:00 pour se procurer une paire de chaussures. Elle en essayera une dizaine au grand dam du vendeur qui sortira du magasin à 22:00.

Payer un achat avec un chèque personnalisé comme dans l'image ci-haut

... ou sur un chèque écrit sur une planche à repasser ou tout objets hétéroclites...

... ou encore sur lequel est indiqué son signe astrologique, son hobby préféré ou une maxime accrocheuse.

Un correspondant m'écrit pour me dire ce qu'il trouve le plus kétaine est quand un client appelle et lui dit c'est pour "savoir" un renseignement, ou bien "quelle couleur tes poissons rouges".

Jouer "Elle est morte la vache à Mayotte" (C'était une vache folle) sur un piano dans un magasin d'instruments de musique.

Je cherche un fichier MIDI de ce "classique"

Payer un vêtement le double du prix seulement pour la marque (quand la qualité n'est pas meilleure)...ex.: Tommy Hilfiger, Calvin Klein...

Courir après les spéciaux pour dépenser la différence en essence.

Dominic Samoisette qui travaille dans une billetterie, a souvent vu ce comportement .

"J'ai déjà eu affaire à des gens qui n'ont pas hésités à payer des centaines de dollars pour aller voir un spectacle. Mais quand on leur dit qu'il y a des frais d'environ quatre dollars pour l'envoi postal, il se rebutent et veulent aller prendre les billets en personne!"