Page   de 

 

 

Ha ! Les pubs en régions

Après la Papèterie Guertin de Kaspuskasing voici cette pub atroce de poutine.

J'ai la vague impression que l'équipe de Céline Dion n'appréciera pas ce pastiche de ''Les mots qui sonnent''

Soumis par François Ouellet sur Facebook

Pub vache dans un supermarché Mexicain 

J'espète qu'IGA n'aura pas l'idée de faire la même chose par ici.

De Janet Flash sur Facebook


video buzz sur BuzzMoiça

Ils s'amusent à chuter dans un supermarché avec des bouteilles de lait.

3 frères ont trouvé un moyen de s'amuser en feignant de se casser la figure dans des rayons de supermarché avec des bouteilles de lait à la main...

Quel beau gaspillage de nourriture et de temps perdu par les employés à nettoyer tout ce dégât.

Également mentionné dans : Discutables --- Puérils,

Du papier hygiénique au centre d'une bataille

Qui aurait cru qu'un simple paquet de papier hygiénique pouvait causer autant d'émoi?

Alors qu'elles font leurs emplettes, 2 femmes se battent pour savoir qui mettra la main sur le dernier paquet.

Il faut croire qu'il y avait un super rabais...

Source : Françoischarron.com

Également mentionné dans : Discutables --- Puérils

MOMAN !!!!!!

Attachez-moi quelqu'un !!!!

Mon Dieu !!!!!

Dois-je rajouter quelque-chose ???????
Les dames qui se voutent et s’affalent sur leur panier au supermarché, je trouve ça laid! #jeudiconfession Un peu de tonus mesdames!

Edith Jolicoeur sur Twitter

Vieille dame vêtue d'un chandail de loup (kétaine en soi) chez Métro dans Hochelaga, pointant mon panier contenant, entre autre, quelques cannes de soupe Chunky en spécial: "Moé j'nourris mon mééérrri 'ek des vraies pétaques! Po 'des pétaques en canne que ça fa' comme du rubber quand t'é pique 'ek ta fourchette. Ok là?" ... pourquoi le site Entendu à Montréal n'existe-il plus???? ça aurait été parfait...

Spohie Lebarbé sur Facebook

On distingue les locaux des touristes par ceux qui font leur épicerie mouillés,en bedaine,24 de Bud à la main.

René Desrochers, Bromont sur Twitter

Finies les chances de pincer de vilains rhumes et grippes avec ce recouvre-poignée de panier d'épicerie à l'épreuve de tous les germes infectueux.

Cela fait près de 35 ans que je fais mon épicerie sans ce machin et que je ne suis pas (encore) malade.

En stock sur ce site.

Tres souvent vu aux caisses d'un supermarché : .

Je m'excuse d'être aussi peu politically correct, mais les vieux à la caisse d'un marché d'alimentation ou d'un dépanneur, ch'pu capable. Par exemple:
Quand un produit scanne pas, le client qui dit
"J'gagne tu quelque chose?!"
on a juste envie de leur répondre :
"Ouais, tu gagnes une claque dans la face"
Certaines personnes qui ramènent à l'épicerie leurs vieux sacs en papier tout pourris prêts à défoncer dans l'espoir d'économiser quelque 5¢.

Les p'tites madames qui retardent la file à la caisse parce qu'elles insistent pour donner l'argent exact de leur achat. Je me suis ainsi retrouvé à poireauter de longues minutes devant une mémé qui fouillait dans son minuscule porte monnaie car son achat était de $22.97 et elle tenait mordicus à donner ses 97¢. Ça n'aurait pas été si mal si elle n'avait pas payé ces 97¢ en pièces de 5¢ et de 1¢ et qu'elle n'avait pas insisté pour les recompter trois fois pour être certaine que le montant était exact

Vous pensez que vous allez passer vite à la caisse du p'tit monsieur qui n'a qu'un journal dans les mains ? Détrompez-vous. Dès que la caissière lui aura chargé son journal en lui demandant si c'est tout, il va faire vérifier ses 10 billets de 6/49 du tirage de la veille, puis il va s'en faire valider 10 autres, puis en se penchant sur le présentoirs des billets de Loto Québec, va demander 4 Mots Cachés, 2 Chasse au Trésor, 6 Mini, 8 Poule aux Oeufs d'or, 3 Banco, etc... Et, apercevant un nouveau gratteux qu'ils ne connait pas, va poser plein de questions à son sujet à la caissière: Qu'est-ce que c'est,

Et que dire de celles qui, une fois leurs achats payés, restent là à faire la conversation avec la caissière au sujet de la température ou du petit dernier de sa bru, et ce en se moquant éperdument que d'autres personnes attendent pour payer derrière elle. Le pire, c'est quand la caissière a elle-même plus de 50 ans car à ce moment là elle embarque dans la conversation et en oublie elle-même les clients.

Ces dames qui retardent une queue de 10 clients aux paniers remplis parce qu'elles n'avaient pas découpées d'avance les coupons rabais qu'elles avaient l'intention d'utililiser J'suis pu capable ... sti !!! (sic)

Je peux comprendre que les caissières de supermarché trouvent très kétaine de se faire répondre à la blague "Non, c'est pour manger ici." lorsqu'elles demandent au client "C'est pour emporter ?". Cependant, je considère qu'elles courent après. Ne serait-il pas plus simple de demander au client: "C'est pour faire livrer ?" Les clients comprendraient tout de suite, et les caissières s'éviteraient d'entendre cette joke plate plusieurs fois par jour !