Page   de 

 

 

Est-ce réellement nécessaire ???

Un visiteur du Panthéon, travaillant dans une quincaillerie de moyenne surface depuis quelques années a vécu plusieurs situations kétaines et pathétique qu'il nous raconte sur cette page.

"J'ai été surpris de ne pas lire ce grand classique qui est arrivé à une amie qui est caissière dans une quincaillerie: Un type parle avec son cellulaire au moment de payer. Le problème est quand le cellulaire en question se met à sonner en plein milieu d'une phrase... Franchement kétaine!"

Un client qui arrive à la peinture l'endroit en bourré de gallons de peintures, de rouleaux, de pinceaux etc. et il demande si il est à la peinture? (non pas du tout t'es à la boucherie!!!)

Mention générale aux clients qui prennent leurs paniers pour des autos tamponneuses ils "foncent" sur tout ou à peu prà¨s ou qu'ils se promènent avec des objets longs pointés vers le haut et qu'il "ramasse" les 43 000 luminaires accrochés au plafond sur leurs trajectoires. ou qu'ils laissent leurs chariots en plein milieu de l'allée centrale pour faires leurs emplêttes un peu partout.

- au risque de me répéter: "J'veux du fils électrique pour faire de l'électricité. (youppi et vive la précision)

- Les clients qui callent les commis "ti-coune" (je m'excuse, dans ma tête ça sonne "hey l'épais viens icitte!")

- Et aux clients qui se mêlent des conversations commis-autres clients. Ex.: un client pose une question technique à un produit et c'est un autre client qui répond... n'importe quoi pour se rendre bon. le bon client pose une 2e question au commis et l'autre qui coupe le commis et qui répond une autre niaiserie. Non mais de quoi j'me mêle et pourquoi compliquer le travail des autres pour rien.

- Aller magasiner une toilette pendant que le plombier attend la "dite" toilette à la maison du client. Quand vous avez la toilette ça va, mais si vous l'avez pas; oui il me la faut tout de suite mon plombier attend à la maison pour qu'il puisse la poser.

  1. Ta toilette je te la ferai pas apparaître au bout d'une baguette magique
  2. Ce n'est pas ma faute si tu gaspille ton argent à payer kkun à rien faire chez toi
  3. Ce n'est toujours pas ma faute si t'es pas capable d'organiser un horaire rentable pour ton plombier.

- Un client qui vient magasiner à vélo ; Encore là rien d’anormal mais qu’il amène son vélo à l’intérieur, l’enfourche et pédale à l’intérieur. WOWOW !!!!!!! J’avoue j’suis tombé à terre en voyant ça. J’étais pas certain d’avoir vraiment bien vu.

Note personnelle : Ce n'est guère mieux avec des patins à roues alignées.

- Les clients qui miment ce qu’ils veulent. C’est assez marrant de les regarder mimer des « plugs » (en faisant une fourchettes avec des doigts) des « switch » (en brassants leurs poignets) en autres. c’est plus pathétique quand ils savent pas ce qu’ils veulent.

- Les machos qui croient qu’une femme n’est pas à sa place dans une quincaillerie. Pire encore qui demande un homme pour les servir. (C’est toujours des personnes de 60 ans et plus).

- Mention spéciale à celui qui est entré au magasin a vu l’Annonce non-fumeur à l’entrée et a mis sa cigarette… dans sa poche ! Inutile de dire qu’après quelques minutes ça sentait le brûlé dans les allées et le pauvre mine de rien continuait sans se rendre compte que ses pantalons étaient en train de brûler.

- Aux clients qui achètes des matériaux et qui prennent leurs Honda Civic pour des Ford F-350 qui charge l’auto et quand ils sortent du parking, les voir défoncer des suspensions ou des toits parce que le véhicule est trop chargé.

- Même catégorie ; un client qui achète un panneau 4x8 pieds d’isolant noire ou « Sheeting » qui le met dans sa remorque et oublie de l’attacher. Sa sortie coïncidait avec la fermeture du magasin et la sortie des employés. Ce génie est parti, fait environ 100 pieds et son panneau a pris le vent et a volé dans les airs pour atterir juste devant mon auto. Le pire c’est moi qui est allé lui rapporter dans l’autre voie. Ce qui ajouta à ma colère je venais de faire réparer une collision sur mon auto et j’avais repris mon auto la veille, ce génie là a falli recevoir une poignée d’injure mais vu que j’avais mon uniforme sur le dos j’ai préférer retourner dans l’auto et mâcher ma colère.

- Les clients qui chialent qu’il y a pas de service quand le propriétaire les fait entrer 15 à 20 minutes avant l’ouverture à cause que les clients poirotent devant la porte d’entrée depuis 15 minutes et qu’il pleut dehors. Eh oui il y a des fanatiques et qu’ils ont du temps à perdre.

-Demander où sont les ampoules au commis quand les dites ampoules sont derrière celui-ci et que l'étalage fait 40 pieds de long par 10 de haut.

-Demander à un commis d'ouvrir une boite d'un produit pour vérifier s'il ne manque rien à l'intérieur. jusqu'ici c'est presque normal mais que le client remarque de visou que tout est complet et qu'il prenne la boîte d'a côté parce qu'elle a été ouverte, c'est très fort !!

-Siffler après les commis comme s'ils s'appelait Fido.

-Un client qui déclare « ça fait 25 ans que je suis électricien» mais il ne sais pas unir 2 fils électriques ensemble.

-Dans la même lignée et fait réel: un client qui achète un produit en plomberie, le commis lui donne des conseils comment le poser. Le client l'obstine disant que son voisin lui a dit de pas faire ça. Le commis de lui demander que fait il dans la vie ce voisin; il était chauffeur d'autobus.

-Arriver au comptoir de peinture et demander de la peinture: Bravo! Quel sorte? j'sais pas. Quel couleur? J'sais pas.

-c'est pire quand le fameux client a peur de montrer qu'il ne connait rien et décide d'envoyer... sa femme qui en connait encore moins. Le fun commence!!

Ça donne ceci :

"Bonjour" "J'veux du fil électrique"
"Quel sorte"
"J'sais pas"
"C'est pour brancher quel genre d'appareil"
"Ben des appareils électriques"
"Combien de long le fil?"
"Il me l'as pas dit "

Est-ce possible d'être moins précis?

Le pire pour en rajouter, Quand vous essayer de deviner ce que l'autre veut et qu'il vous engueule comme du poisson pourri parce que ce n'est pas la bonne affaire. c'est vraiment kétaine.

-Quand le commis est en train de servir 3 clients en même temps et qu'un 4e arrive et demande: Êtes vous occupé? (Selon toi?)

Toujours en essayant de servir 3 clients en même temps, qu'un client crie "Ya pas de service Icitte?" Si 2 commis jase de leur sauterie de la veille, ok mais quand il y en a 2 qui se démène, La phrase est de trop

-Un daltonnien qui essai de faire des branchements électrique avec des fils de couleurs. (Ben bonne chance!)

-Un client qui croise un employé dans les toilettes et qu'il commence à le questionner sur les produits. Simonak! pas moyen de vous soulager en paix! (Ça m'est vraiment arrivé)

-Les clients qui aboutissent dans les salles de repos et les tables à pique-nique extérieurs réservées aux employés pour quêter du service quand vous avez le nez dans votre lunch. (ça m'arrive aussi)

-Le classique: Travaillez vous ici? quand vous êtes clairement identifié

-Demander à un client qui ne porte vraiment pas les couleurs du magasin: Travaillez vous ici? ou un fournisseur dans sa visite de routine.

-Le "Trav..." vous la connaissez la phrase à quelqu'un genre habillée aux couleurs d'un autre bannière de magasin (autre qu'une quincaillerie)

-Engueuler le commis parce que les livraisons sont suspendues à cause de la météo (Act of God quand même!)

- Appeler à tous les jours si sa commande est arrivée quand cette dernière doit arriver seulement dans 1 mois et que le client est déjà au courant que ça va prendre 1 mois.

-Un client qui fait une plainte au propriétaire pour une rupture de stock (c’est même pas la faute du magasin ça va changer quoi?)

-Dire qu’on est un grand chum du boss pourtant quand vous demandez au boss s’il connaît le client, il a de la misère a se souvenir de son nom. (méchante amitiée)

Anonyme, un gars traumatisé de tout ça!