Voici ce qui se passe quand une personne tente par tous les moyens d'en contrôlet une autre

Acte 1 : Aux Grands Explorateurs --- Fin septembre 2006

Scotweb Store (part of the Scotweb network)Il est très agréable de porter ce type de vêtement mais il arrive que je me heurte à quelques poches de résistance, en voici un exemple :

Depuis une dizaine d'années j'y vais régulièrement et pour la première fois je suis en kilt. Je rencontre par hasard une connaissance, un ancien collègue de travail vivant aussi à Longueuil.

Eh bien mes chers amis je me suis fait savonner quelque-chose de rare. Cette personne ne pouvait pas accepter que je sois vêtu ainsi (photo ci-bas) que cela était totalement déplacé et que cela aurait été plus de mise dans une soirée d'Halloween ou une fête écossaise. J'ai eu beau lui dire que cela serait très mal vu de se vêtir ainsi à cette occasion mais rien n'y fit..

J'avais beau lui expliquer que le kilt n'était pas un costume mais un vêtement ordinaire, et que c'était très confortable à porter. Il répliqua qu'être en pyjama était aussi très confortable mais qu'il ne se promènerait pas sur la rue pour faire rire de lui.

Il m'a dit que je devrais consulter un psy car il croit que je suis un enfant dans un corps de 59 ans. C'est lui qui en aurait de besoin si je me base sur les commentaires des membres des forums de "kiltés'" auquels je participe régulièrement.Ces gens ont à peu près tous dits qu'ils étaient aussi des enfants attardés.

Pourtant moi je ne me sentais pas mal du tout. C'est certain que les gens présents me regardait et souriaient un peu et j'entendais les gens dire:

"Une chance que j'ai déjà vu quelqu'un en kilt"
Un homme m'a demandé pourquoi je portais le kilt et s'il y avait un évennement spécial. Je lui répondit que j'aimais cette tenue pour son confort et sa sensation de liberté ...

Oh que ce n'est pas évident de faire accepter ça à nos proches !!!

Au moins les gens d'ici sont pas mal curieux mais la plupart sont gênés de me poser des questions sur le sujet.

Cette tenue en tout cas est un prétexte à d'intéressantes conversations (les jeunes surtout).

Acte 2 : 7 octobre 2006 au supemarché

Je rencontre de nouveau cette personne dans le rayon des fruits et légumes.

Se plaçant la paume de la main sur le visage en me voyant kilté il me dit dans un ton courroucé:

"Ne me dit pas que tu t'habilles comme ça pour faire ton épicerie !!!"
En remarquant que son visage devient rouge comme une tomate, je réponds :
"Bien sur !!! et aurais-tu quelque-chose contre ça ?"
Il réplique sur un ton de plus en plus agressif frisant l'hystérie :
"Mais à quoi penses-tu ? Cela n'a pas d'allure, et tu vas faire rire de toi. Tel que je te connais tu es bien capable de le porter à un concert. Ça serait tellement plus simple si tu faisais comme tout le monde."

"Cela adonne bien justement car je vais à une pièce de théâtre la semaine prochaine" de lui répondre calmement, " et je ne vois pas de raison contre. Je ne comprends pas pourquoi tu fais autant d'esclandre avec si peu."

Tout en prenant congé de lui en ricanant intérieurement. Je ferai comme les autres pour respecter les lois et le bien d'autrui mais f... pour le reste.

Environ 10 minutes plus tard je le recroise face à un comptoir de dégustation et il rapplique en se servant de la préposée dudit comptoir comme arbitre produisant une scène tout à fait loufoque.

"Imaginez-vous donc que je connais ce monsieur et voyez comment il est habillé. Comment trouvez-vous ça.?"
Espérant trouver une oreille attentive en la personne de la préposée à la dégustation. Cette dernière de répondre.
"Mais c'est très cute (sic) et je ne comprends pas pourquoi vous ne trouvez pas ça joli."
Je rapplique en disant :
"Tu vois, la madame a du goût et elle aime ça."
Pas décontenancé il réplique en lui demandant si cela aurait de l'allure si j'allais à un quelconque spectacle vêtu comme ça. Elle n'a pas voulu se prononcer. Mon gars en remet en mentionnant ma notion de confort comme un des arguments pour le port du kilt, en disant que porter un pyjama était aussi confortable mais que ne n'était pas une raison pour aller faire son épicerie vêtu ainsi. Ce qui fit éclater de rire la dame en disant que sa comparaison n'avait pas d'allure. Pour clore la conversation mon mec me dit :
"Tu sais Pierre tu ne trouveras jamais d'amie de coeur si tu ne changes pas d'attitude"

Épilogue

Intérieurement je me suis dit qu'il venait de signer son arrêt de mort avec cette intrusion dans ma vie personnelle. Je trouve inadmissible que des gens veuille absolument me contrôler par le bout du nez. Cela fait plus de 40 ans que je suis toujours pris à vouloir faire plaisir aux autres (patrons,parents ...) à mon propre détriment. Il est désormais temps que je me fasse plaisir peut importe si cela déplaît aux autres

Je réalise que le port du kilt est un très bon test pour tester une amitié.Les vrais amis doivent s'accepter tels qu'ils sont. Voyez-vous un inconvénien à vouloir sortir des sentiers battus ?